Blur VS Oasis

La Britpop est un style musical né dans les années 90 en Angleterre des influences qu’ont les groupes anglais de leurs prédécesseurs des années 60. Il faut souligner que cette période est un âge d’or pour les « rosbeefs », ils explosent de créativité et travaillent sur des variations des Beatles, des Stones, des Pink Floyd, mais aussi de Bowie et des Clash. Ainsi le style s’impose à lui-même comme une évidence.

Cette concaténation des genres, on la doit à Blur. Quoique… Peut-être à Oasis. La poule ou l’œuf ? Voici l’histoire de la plus grande guerre Pop des années 90: BLUR versus OASIS.

Tout a commencé en 1960 avec Paul Weller, qu’on appellera plus tard « The Modfather ». Il était à l’époque le leader du groupe « The Jam », et fut longtemps considéré comme le fondateur du mouvement. Il avait à l’époque deux disciples : Noël Gallagher (Oasis) et Damon Albarn (Blur). Weller aurait joué avec les Oasis sur un live, en accomplissant un solo de guitare mythique sur « Champagne Supernova ». Mais dans un même temps, Blur apporta sa touche lyrique et musicale qui identifiera la Britpop. Les fans sont partagés.

BLUR vs. OASIS News

Deux albums prétendent au titre d’ « Album fondateur ». Le premier est Definitly Maybe (1994) d’Oasis et le second Modern Life is Rubbish (1993) de Blur. Ils affrontaient dans la grand bataille de la Britpop les groupes issus de clivages différents, en l’occurrence les « riches » du sud de l’Angleterre, dans la banlieue londonienne (Blur) et les « pauvres » du Nord, dans la ville de Manchester (Oasis). Mais au-delà d’une bataille pour la musique, c’est l’Angleterre qui se déchirait en deux, pour définir le « King of the Britpop », laissant ainsi place à une guerre pour la culture.

C’est en 1995 que la joute est à son apogée. La même semaine, deux des plus gros singles que l’Angleterre nous ai jamais fécondé sont sortis. Il s’agit de Roll With It d’Oasis et Country House de Blur. Les résultats sont flagrants, puisque Blur vend alors 274 000 exemplaires face à Oasis qui s’en sort avec un score de 216 000. Mais il faut avouer que sur le long terme, le public s’est plus tourné vers les mancuniens, surtout à la sortie de leur deuxième album (What’s the story?) Morning Glory, qui s’est vendu à 18 millions d’exemplaires, près de quatre fois plus que The Great Escape de Blur.

Damon Albarn & Liam Gallagher

Aujourd’hui, après la rupture d’Oasis, Noël et Damon ont décidé de « faire la paix ». En effet Gallagher fait une annonce qui enterrera la hache de guerre définitivement.

« J’aime bien Damon Albarn et ça m’intéresserait de travailler sur quelque chose avec lui. » On pourra même les apercevoir sur scène ensemble.

Finalement, personne ne sort vainqueur de cette guerre, même pas la Britpop qui s’est malheureusement essoufflée au fil de l’eau, laissant place à Chantal Goya. On regrette finalement le temps des guerroyés, où « l’on se marrait bien ».

« On était assis, on buvait une bière en se demandant ce qui avait pu nous passer par la tête il y a 15 ans. C’était la belle époque en même temps parce qu’on se marrait vraiment bien. » – Noël Gallagher.

Tom

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.