Après la mélancolie de L’autre côté, la dénonciation de Head On, Fatih Akin s’attaque à la comédie dans son dernier film Soul Kitchen. Fatih Akin est un réalisateur germano-turc récompensé à plusieurs reprises (Ours d’Or à Berlin et Prix du scénario à Cannes) qui place la question du sort des immigrés et des marginaux en Allemagne au centre de son œuvre.

Soul Kitchen

Le personnage principal Zinos, joué par le co-scénariste et complice de Fatih Akin, Adam Bousdoukos, est propriétaire du restaurant Soul Kitchen situé sur les docks d’Hambourg, ville natale du réalisateur. Ce restaurant qui a réellement existé mais qui est fermé aujourd’hui est un lieu mi-populaire, mi-branché où l’on peut écouter de la soul music tout en dégustant de délicieux mets concoctés par le chef Biro Unel (héros de Head On), un personnage haut en couleur.

Zinos est un personnage à la Fatih Akin : jeune immigré grec touchant étrillé par la vie et la société allemande. Il passera une grande partie du film le dos bloqué (qu’il ne peut pas soigner n’ayant pas d’assurance maladie), se fera larguer par Nadine, femme 100% allemande issue de la haute-bourgeoisie allemande, voler son restaurant par un ancien ami d’école devenu agent immobilier et mafieux et attirer dans différentes galères par son frère repris de justice.

Ce film est le théâtre d’une lutte comique entre les cols blancs (fisc, contrôle sanitaire, agent immobilier) et une communauté éclectique d’immigrés et de marginaux qui veulent garder leur chère « maison ». Ce restaurant est un îlot de chaleur et de solidarité dans un paysage industriel où l’on peut écouter de la musique en s’enivrant jusqu’au petit matin. La voracité des agents immobiliers fait disparaitre de nos villes ces lieux de plus en plus utopiques pour laisser place à des lieux sans soul où le leitmotiv est la culture de masse et le fric.

Fatih Akin, DJ à ses heures perdues, nous offre une nouvelle fois une bande originale de grande qualité à résonances soul et rock qui nous donne envie de claquer des doigts et de danser à chaque scène. Vous y retrouverez de grands artistes tels que Curtis Mayfield, Kool & the Gang ou encore Boogalo Joe Jones.

Bien que parfois un peu lourde et caricaturale, cette comédie est réussie parce qu’elle est légère, attachante et fendante dans ses meilleurs moments. La photo claire et coloré ainsi que les personnages et la musique donne un esthétisme et une fraicheur à ce lieu si alléchant qu’est Soul Kitchen.

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *