Lewis Ofman et l’électronique bleue

Aujourd’hui la Nordisque vous présente un artiste qui émerge sur la scène électronique, ou plutôt sur une scène hybride, une scène électronique « bleue ».

Lewis Ofman (un jeune français contrairement à ce que son nom pourrait présumer), 19 ans, crée des sons qui sont un doux mélange de mélancolie, de quiétude et de bonheur sur fond de synthé et de beats travaillés. Son objectif ? Faire vivre quelque chose à ceux qui l’écoutent, donner de la profondeur à ses morceaux.

 

 

Et c’est plutôt réussi, au travers de morceaux qui sont parfois très différents les uns des autres : « Flash » qui est assez rythmé, « Sucrées » qui est plus lancinant plus doux, « Kythira » (de son nouvel EP) qui nous plonge dans un ciel de coton, ou encore « Un Amour au Super U » auquel Milena Leblanc a prêté sa voix

Il s’est fait connaître notamment avec ses remixes de The Pirouettes « Un mec en or » et de Lana Del Rey « Summertime Sadness ». Mais ce qui l’a fait émergé depuis, ce sont les clips originaux (très bleu klein dans « Try » et très coloré dans « Plaisir ») qu’il a réalisés, certains en collaboration avec le collectif le Cactus (« Plaisir »), mais c’est surtout grâce son tout nouvel EP « Yo Bene », sûrement un des albums électro les plus cool du printemps. Vous le trouverez aussi dans quelques bars ou clubs parisiens où il y fait de très bons DJset (pour les curieux, il passe au Perchoir à Paris pour la soirée Kitsuné Parisien Summer Party le 15 juin), mais aussi en première partie d’autres artistes, comme récemment, lorsqu’il a fait la première partie de The Pirouettes à la Cigale.

On vous invite vivement à aller l’écouter, c’est un vrai plaisir.

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur l’artiste et sa philosophie, l’interview réalisée par Lemo est plutôt sympa :

https://lemowebzine.wordpress.com/2017/05/07/interview-de-lewis-ofman/

Lola

Post Your Thoughts