Vjing

Véritable performance audiovisuelle et musicale, le VJing est devenu incontournable en Europe de l’Est où les DJ apprennent simultanément à mixer et à monter pour livrer des sets impressionnants.

Le VJing, l’art hétérogène par excellence.

Déjà dans les années 70, Ian Curtis de Joy Division avait la prétention de voir les sons. Sans le savoir, il posait les bases du VJing. Le terme VJing apparait dans les années 80. Il est crée par une réalisatrice New-Yorkaise engagée par une boîte de nuit pour créer des ambiances audiovisuelles devant refléter, illustrer les sons diffusés dans cette boîte de nuit. Par la suite, ce terme a été popularisé par la chaîne MTV qui a diffusé de nombreux remix musicaux et visuels de clips. Aujourd’hui, au delà des concerts, les VJs étendent leur savoir faire aux spectacles de danse, de théâtre ou réalisent des performances audiovisuelles proches de l’art vidéo. Chaque performer est donc libre de choisir son champ d’action, une définition et une histoire personnelle de sa pratique en tant que VJ, c’est en cela que le Vjing est l’art hétérogène par excellence.

Le VJing en France… Et ailleurs.

Le VJing est une pratique naissante. Certes, en Europe de l’Est, le VJing est presque une institution et une boîte de nuit ne pourrait envisager d’ouvrir ses portes sans un VJ, mais en France, cette pratique reste peu commune. Toutefois, les villes de Lille, Paris, Gentilly et Bourges ont accueilli l’édition 2013 soit la 8ème édition du Vision’R VJ Festival mis en place par l’association Les Réseaux de la Création. Ce festival est le rendez-vous international de l’image live et du réseau VJ offrant un cadre de visibilité à ces artistes hors du commun que sont les VJs. Rendez-vous incontournable pour découvrir ce phénomène qui devrait vite gagner de l’ampleur parmi les DJs français en soif d’innovation, de performances mais surtout d’expériences uniques, comme le décrit Laurent Carlier, organisateur du Vision’R: « Ainsi, lorsque je parle de performances d’images live, je pars du principe que les images existent autant sous des formes visuelles que sonores. De nos jours, le VJing regroupe des expériences multiples et « singularisables » et c’est ce qui rend ce champ d’expérimentation extrêmement vivant et intéressant ».

Jena

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *