EARGASM

Toi aussi tu as déjà ressenti la chaleur qui monte en toi, les frissons qui parcourent ton corps, le cœur qui s’accélère et les poils qui se hérissent ? Je parle bien évidemment des sensations que tu ressens lorsque tu écoutes certains morceaux de musique. Ça ne te dit rien ? Ah vraiment ? Je suis navrée de l’entendre, tu fais certainement partie des 5% de la population tristement dénommés les amusiques Eh oui, comme le Che ou encore Roosevelt, tu n’arrives pas à percevoir les nuances sonores ni à distinguer une mélodie d’une autre, quelle tristesse. Je te conseille de ne pas poursuivre la lecture de cet article, tu prendrais conscience de l’immensité à côté de laquelle tu passes…

Bref, revenons-en à nos moutons, je m’adresse désormais à vous autres 95%, qui voyez de quoi je parle. Et bien je suis heureuse de vous annoncer que le plaisir que vous ressentez lorsque vous écoutez de la musique peut atteindre… l’orgasme ! Pas de blague. L’orgasme musical n’est pas un mythe : Elvis Presley ou encore les Beatles en étaient la source de multiples. Mais l’exemple le plus ancien remonte au XVIIIème siècle : de sa voix pure et parfaite, le castrat Firanelli arrivait à provoquer des orgasmes musicaux en chantant seulement quelques notes. Eh ouais.

« Mais comment cela est-il possible » me demanderont certainement les scientifiques les plus aguerris d’entre vous. Et bien, lorsqu’une musique vous plait, votre cerveau sécrète de la dopamine (substance du désir) et parfois, elle en sécrète tellement que vous atteignez le plaisir suprême, le nirvana, l’extase. N’ayant pas (encore) eu la chance d’en avoir vécu un, je ne pourrais vous décrire exactement ce que l’on ressent. Mais je pense que la célèbre cantatrice Teresa Berganza a su trouver les mots adéquats pour décrire ce plaisir si particulier : « C’est un orgasme, et je n’échangerai pas un orgasme musical contre un orgasme sexuel. (…) Ce sont des émotions dans la peau, dans les tripes, dans le cœur, dans les oreilles, dans les yeux, dans tout notre corps. J’ai eu des orgasmes musicaux énormes ».

La musique a donc un pouvoir exceptionnel sur notre corps. Elle stimule de nombreuses parties du cerveau, d’où la multiplicité des réactions qu’elle peut nous procurer. En plus de la dopamine, elle stimule en nous la création de sérotonine (antidépresseur), d’endorphine (sensation de frissons) mais aussi d’adrénaline (énergie). Comme ça vous vous endormirez moins bêtes ce soir.

Bien évidemment, la musique peut également provoquer des sentiments négatifs, de la tristesse, de la mélancolie… voire même vous pousser au suicide ! Ce n’est pas non plus un mythe, le cas le plus connu est le morceau de jazz Szomorú Vasárnap (sombre dimanche) écrit par le hongrois Rezső Seress en 1933. La mélodie est tellement triste et mélancolique que le morceau fut banni des radios suite à une vague de suicides. Comble de l’ironie, la fiancée de Rezső mis fin à ses jours la partition à la main et le compositeur lui-même se suicida quelques années plus tard… un dimanche. Sale histoire. Par la suite, de nombreux autres artistes tels que Paul Robeson, Billy Holiday, Björk ou encore Serge Gainsbourg s’attaqueront à cette chanson mythique.

Pour les plus téméraires, vous pouvez écouter la chanson ci-dessous, à vos risques et périls…

Pauline

Catégories : Non classé

2 commentaires

dorothynailassay · 2 février 2015 à 10 h 12 min

J’adore ton article… je comprends très bien ce que tu écris la première fois que j’ai été à un concert c’était celui de Yann thiersen et quand on m’a demandé à la fin si j’avais trouvé ça bien?… je n’ai pas trouvé d’autre qualificatif que « orgasmique »… et c’est exactement ce que j’avais ressenti… Personnellement j’ai un blog de peinture et décoration d’ongle… j’aime jouer avec les couleurs et je suis tout le temps inspiré par la musique en fait j’associe systématiquement un un vernis, une couleur, un moment avec une musique… Ton article est tellement vrai.

Aurelius · 26 avril 2016 à 22 h 28 min

Bonjour
Oui très bel article. En ce qui me concerne les orgasmes musicaux que je ressens sont issus de la musique de Jean-Sébastien BACH et particulièrement certains morceaux…
Il m’arrive aussi assez souvent, dans un contexte bien particulier, d’écouter seulement quelques notes.. et de m’arrêter aussi net tellement je redoute d’aller encore plus loin tant la musique est pure, belle, intouchable même.. Je suis un homme..Et bien de même je n’échangerai pas un orgasme musical contre un orgasme sexuel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *