Deuxième jour, deuxième soirée, deuxième style
La soirée Hip-Hop s'ouvre cette année en beauté avec:

— Roméo Elvis —

Nominé dans 6 catégories aux Red Bull Elektropedia Awards, le jeune rappeur belge Roméo Elvis en a remporté 5 (#1 Best Album, #1 Best Live Act, #1 Chase Awards, #2 Artiste de l’année, #2 Artiste émergent de l’année). Et pour cause, son timbre grave et ses textes teintés d’humour font de lui une étoile montante de la scène bruxelloise.

Très proche des membres de L’Or Du Commun avec qui il fit ses débuts, il sort son premier EP Bruxelles c’est devenu la jungle en décembre 2013 puis Famille Nombreuse un an plus tard. Mais c’est bien Morale qui va le propulser sur le devant de la scène. Réalisé en collaboration avec le talentueux producteur Le Motel, ce dernier 11 titres s’avère d’une grande richesse musicale.

Roméo Elvis fait preuve d’une envie de faire bouger le rap. En chantant par moments ou en jouant de la guitare sur scène il apporte du relief à un rap qui s’inscrit dans un mouvement se voulant new school et novateur. À seulement 23 ans, le bruxellois fait preuve d’une grande maturité et compte bien exporter son rap au-delà des frontières. En témoigne le titre Bruxelles arrive en featuring avec Caballero où il se lancent à la conquête de la capitale française. On attend avec impatience février 2017, date à laquelle devrait sortir son prochain projet : Morale 2.

Proche de l'or du commun ? ça tombe bien le Perno a aussi convié leurs potes

— L’or du commun–

L’Or du commun est un groupe de rap qui, comme le jeu de mot l’indique, est assez hors du commun : alors que l’heure est à l’autotune et à la trap, ces 4 MCs belges ont un style et un flow très old school. Ils s’appellent Primero, Loxley, Swing et Félé Flingue et ils sont de ces rappeurs qui dynamisent la scène hip-hop belge, avec Jeanjass, Caballero et surtout Roméo Elvis avec qui ils sont en collaboration étroite depuis 2013.

L’Or du commun a vu le jour en 2012 et sort son premier EP L’origine en 2013 enregistré par L’Œil Ecoute Laboratoire, qui donne tout de suite le ton. Ici pas de drogue ni de violence : ce qui prévaut c’est l’humour (on peut voir dans le freestyle « Poignée de Punchlines » à quel point ils maîtrisent l’art du jeu de mot) et les rimes cadencées. Leur truc ce n’est pas vraiment l’égotrip, mais plutôt le storytelling : dès le premier couplet ils vous font entrer dans une histoire absurde et délirante. Enfin les beats sont minutieusement choisis et concordent parfaitement avec leur flow.

Dans leur LP L’odyssée sorti en 2015, ils suivent la même tendance. Certains titres cependant sont plus « chill » avec quelques refrains chantés, et on note également que les 4 rappeurs n’apparaissent pas toujours ensemble sur les morceaux, avec parfois quelques solos ou duos, comme par exemple sur « L’or du Commun » de Primero et « Trèfle d’or » de Swing et Félé Flingue, qui reflète les différences d’influences des rappeurs.

Leur rap s’est construit à mesure qu’ils sont montés sur scène : vous avez pu les voir au Festival de Dour, au Couleur Café, ou au festival Les Ardentes en Belgique, mais ils se produisent également en France. Ne les ratez pas au festival Le Père Noël est-il un Rocker à Lille le 23 novembre !

Enfin la soirée s’achève en fracas avec un des piliers de la scène hip-hop française:

–Scred Connexion–

« Tu nous as pas vu v’nir, parce que tu n’connais rien au son, j’me dis que c’est pas si mal au fond.. »

La Scred Connexion, c’est un groupe de hip hop: Koma, Morad, Mokless et Haroun (Fabe ayant arrêté le rap en 2000). Le groupe est créé en 1994 quand Fabe décide de monter à Paris dans le quartier de Barbès « La rue de La Goutte d’Or, l’hôpital Lariboisière, t’es sûrement né là-bas si t’es de B.E.Z.B.A.R ».C’est Butch, un ami graffeur qui le présente à Koma et les premières collaborations commencent.

Le nom Scred Connexion est venu plus tard lorsque DJ Cut Killer propose à Fabe, Mourad et Koman de faire un son sur une de ses compils qu’ils nommeront « Scred Connexion », et depuis, le nom est resté. Aujourd’hui, ils ont un beau palmarès de six albums sans compter tous les projets personnels ! Le groupe a une impressionnante productivité sans pour autant empiéter sur la qualité. Forcément, après avoir traversé les générations, on peut dire que la Scred a marqué le rap français. Ils sont leaders du rap indépendant aux textes proches de la réalité urbaine. Ils sont toujours prêts à inviter les jeunes à faire des featurings.

Quand on regarde le Scred Festival ou le Demi Festival dont ils ont été parrains, on remarque qu’ils font partie des derniers d’une génération qui a fait rêver les années 90. Ils ont toujours apporté leur soutien aux nouveaux rappeurs qui les admirent, et comme dirait Seyté de la Smala « je préfère un free avec la Scred qu’un cachet de 500 balles ». Depuis tout ce temps, ils sont restés loin des médias de grande écoute et préfèrent un public qui leur est propre. Aujourd’hui, on ne voit pas souvent la Scred dans les salles de concert, ils se dirigent vers les associations locales, les petits festivals, les prisons, les Zup, etc. Enfin, si on veut résumer l’esprit de la Scred Connexion il suffit de lire leur meilleur punchline :

« Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction »

Le Père Noël est-il un rocker ? est très fier de recevoir la Scred Connexion mercredi prochain, au Splendid. On vous attend nombreux.

https://www.youtube.com/watch?v=4O-Y3c4uN7Q

                         Bref aucune excuse pour ne pas venir

 

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *