Kraftwerk, inspirés et inspirants 

En apprenant la triste disparition de Florian Schneider, co-fondateur du groupe Kraftwerk, je me suis dit que c’était l’occasion de faire un petit retour sur leur oeuvre. 

Flutiste, violoniste, guitariste et j’en passe Florian Schneider étudie la musicologie à Cologne, et fait partie du conservatoire de Düsseldorf. C’est là-bas qu’il fait la rencontre de Ralf Hütter, un autre étudiant avec qui il fonde un groupe d’improvisation nommé «  organisation ». Ce groupe sera en fait le début d’un projet visionnaire et expérimental mêlant technologie et art contemporain. Fondé en 1968 ce n’est qu’à la sortie de leur quatrième album que le projet Kraftwerk est définitivement conceptualisé. 

La dimension expérimentale de Kraftwerk est à l’image des progrès scientifiques de l’époque: transports, ordinateurs, robots et nucléaire. Les instruments qu’ils utilisent ne peuvent qu’en témoigner : synthétiseur, boite à rythmes et vocodeur. Pour l’anecdote , c’est Florian Schneider qui utilise l’un des premiers instruments électroniques de l’histoire : l’ancêtre du vocodeur, fabriqué par un physicien 10 ans auparavant, et trouvé dans une salle de l’université de Bohn. 

Les membres de Kraftwerk s’inspirent énormément d’artistes dont ils apprécient le travail. L’idée du costume stricte et rigide est venue lorsque Florian et Ralf ont vu les artistes Gilbert and George exposés à Dusseldorf.

L’identité visuelle du groupe est inspirée par le minimalisme, comme on peut le voir sur la pochette d’Autobahn:

Le graphisme de leurs pochettes d’album est l’oeuvre de nombreuses collaborations avec l’artiste Werner Emil Schult (peintre allemand et  artiste visuel et sonore) notamment pour les albums Ralf & Florian, Autobahn, Radioactivité , Trans Europe Express , et Computer World. 

L’esthétisme de leur oeuvre est largement influencé par le courant artistique Bauhauss. Courant allemand qui concerne notamment l’architecture et le design, il est caractérisé par des oeuvres modernes qui mettent en valeur les volumes et les surfaces lisses. 

Le monde les inspire et leur vocation est internationale. Dans leurs morceaux, ils parlent plusieurs langues et font de nombreuses références à des célèbres groupes comme les Beach Boys ou les Ramones. 

Grâce à toutes leurs inspirations, le projet de Kraftwerk est une œuvre riche et complète, très influente dans le milieu de l’art et de la musique.

Leur impact dans le monde de l’art est indéniable. Nombre de leurs oeuvres sont exposées dans les Musées d’art moderne des capitales du monde. Ils sont invités à se produire dans l’ancienne centrale électrique de la Tate Modern à Londres et font l’objet d’animation 3D lors de l’exposition sur l’histoire de la musique électronique à la philharmonie de paris. 

Le groupe est considéré comme le précurseur de toutes les musique synthétiques telles que la house et la techno, notamment avec la sortie de Computer World. À Détroit en 1986, les trois pionniers qu’on ne présente plus, Derrick May, Kevin Saunderson et Juan Atkins sont fan de Kraftwerk. La musique de Kraftwerk transcende les barrières culturelles et influence la musique afroamericaine. En effet, malgré leur rigidité, les sonorités des machines sont considérés comme Funky, surtout dans l’album Trans Europ Express. D’ailleurs le morceau de cet album portant le même nom sera samplé par Afrika Bambaata, ce qui donnera naissance au premier tube de l’histoire du hip hop: Planet Rock

Ils influencent aussi de nombreux artistes de Punk et Newave mais pas que. Kraftwerk était le groupé préféré de David Bowie, qui leur a même dédié une chanson : V2 Sheinder. Coldplay leur rend aussi hommage dans le morceau Talk qui reprend la mélodie que Computer Love. 

Inspirés et inspirants, il est certain que les membres de Kraftwerk auront marqué des générations d’artistes. 

Salomé. 

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.