corpsemusicJe suis capable de faire plein de sons différents avec mon corps. Le nombre exact varie en fonction de ce que j’ai mangé au dernier repas, mais de manière générale, je sais claquer des doigts, taper dans mes mains, siffler, chanter à peu près correctement. Parfois, je m’essaie même au beatbox (quand je suis tout seul et que je peux me recouvrir de bave sans être vu), et je fais des trucs pas trop mauvais sans déconner ! Mais en trainant un peu sur YouTube, j’ai compris qu’en fait je ne maîtrise même pas 1/1000 de mon corps. Voici trois vidéos de gens ayant repoussé les limites de la physique, de la créativité et de la connerie pour faire du corps humain un véritable instrument de musique.

— OMAHA BITCH : DANCING CYPRINE —

Ces gars ont eu l’idée du siècle, le Ministère de la Culture devrait diffuser cette vidéo dans toutes les écoles pour donner envie aux enfants de faire la musique. La batterie est plutôt sympa, même si on rajouterait bien quelques toms en plus, et je trouve que la guitare a une très jolie caisse de résonnance. Par contre, c’est où qu’ils branchent les jacks ?

— GERRY PHILLIPS —

Il faut écouter la version originale de Iron Maiden pour se rendre compte de l’étendue du génie de ce mec. Je sais pas combien de milliers d’heures il a dû s’entrainer pour parvenir à ce niveau, mais en tout cas ça valait le coup : non seulement c’est une super technique de drague, mais en plus c’est la certitude de trouver un métier dans n’importe quel zoo humain (ah bon ça n’existe plus ? et l’EDHEC de Nice alors ?)… Sur sa chaîne YouTube, on peut voir qu’il a effectué des dizaines et des dizaines de vidéos du même type, au point que ça en devient flippant.

— UN GROS MEC —

La meilleure vidéo de tout Internet. Et une belle leçon de vie : pourquoi se forcer à faire des régimes, à faire du sport, etc., alors qu’on peut tranquillement se laisser aller, mener la belle vie et, en plus, se changer en une fuckin’ percussion vivante ? Plus aucun effort à faire, on devient soi-même l’instrument, et le son sort sans qu’on ait à bouger. Il faut juste accepter de se prendre des tartes dans la tronche en boucle sans broncher.

Nicolas

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *