Janvier est un mois pourri. Il pleut, il fait froid, les journées sont beaucoup trop courtes et quitter son canap est un enfer. Sans être un remède miracle à toutes les misères de la galaxie, A.S.M avec son dernier album Crown Yard apporte un peu de soleil et beaucoup de bons sons pour passer l’hiver. Bref une vraie bonne nouvelle.

640-d498-a-state-of-mind

Le groupe est composé d’un DJ anglais, et de deux MC’s, l’un allemand et l’autre canadien. En 2007, le groupe est repéré sur MySpace par Wax Tailor qui les invite d’abord à ses concerts. Très vite ils décident d’enregistrer ensemble et c’est d’ailleurs le fameux Say Yes  qu’on retrouve sur l’album In The Mood For Life qui m’a permis, comme à beaucoup d’autres, de les découvrir pour la première fois : un vrai coup de cœur.
Depuis ce morceau, le groupe a parcouru un long chemin, beaucoup tourné, sorti quelques EPs et un premier album Platypus Funk. Et les revoici aujourd’hui avec les quinze nouvelles chansons de Crown Yard, sorti sur le label de leur pote Wax Tailor, encore lui ! Un hip-hop teinté de funk et de jazz, loin des clichés bling-bling qu’on nous sert de plus en plus, voilà ce que nous propose A.S.M.  Un rap festif, inspiré comme le disent les artistes eux mêmes, de groupes de la Native Tongue comme De La Soul ou A Tribe Called Quest.
Le groupe est accompagné sur scène et en studio, d’une flutiste, d’un saxophoniste et d’un trompettiste, qui leur permettent de recréer une atmosphère funky tout droit sortie des années 70’.

Les morceaux sont assez variés certains donnent envie de danser quand d’autres sont carrément plus posés. Il est donc difficile de ne citer qu’un morceau pour représenter ce qu’est Crown Yard. Mais si vous deviez n’en écouter qu’un seul (grave erreur) je vous conseillerais alors Don’t Look Back.  Pourquoi ? Parce que c’est le genre de morceau qui donne la pêche, qui mettrait presque de bonne humeur dès le matin ! Le clip, plein d’humour et de faux mafieux illustre parfaitement cela.

Si par hasard vous aviez plus que trois minutes à accorder à cet album, je conseillerais alors de poursuivre la découverte avec le morceau très reggae  Hide & Seek en featuring avec Cornell Campbell, un grand nom de la musique jamaïcaine. A enchainer avec Splice the Mainbrace pour continuer à réchauffer l’ambiance ou au contraire avec Lovelife pour calmer le jeu. Impossible pour moi de ne pas citer non plus Gone Fishin, un morceau bien rythmé, peut être mon préféré de l’album.
De bonnes instrus, une bonne production et un ambiance rétro et décalée, voilà donc comment résumer Crown Yard en quelques mots.

Catégories : Découvertes

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *