nördik-impakt

La 17ème édition du Nördik Impakt approche! Du 21 au 25 Octobre, le festival des cultures électroniques et indépendantes retrouve son berceau, Caen.

Depuis 1999, beats et variations électro rythment annuellement le chef-lieu du Calvados pendant cinq jours. Toute la ville est réquisitionnée pour l’accueil d’une programmation de qualité et des ateliers thématiques qui l’entourent: bars, lieux d’exposition, appartements, églises.
À partir de 2010, plus de 20.000 festivaliers prennent la ville d’assaut pour cet évènement organisé depuis sa naissance par l’association ArtsAttack! . Le Nördik Impakt jouit d’une communication efficace, ce qui le rend pérenne et lui assure un succès renouvelé à chaque édition.

Éclectisme: tel est le mot d’ordre du festival. Les rues pavées de Caen vibreront cinq jours non seulement sous la masse de décibels, mais s’enivreront aussi des mélodies pop/rock ou folk. En effet, le Nördik reste un moment de découverte et d’expérimentation musicale, et un tremplin pour certains artistes de la scène basse-normande. Au sein de ces derniers, certains sont déjà de grands noms de la scène et sont mis à l’honneur lors de la soirée de Clôture au Parc des Expositions le 24 comme Môme, Superpoze ou Madame.

Viens chez moi, c’est jour de concert. L’éclectisme et le local se déclinent aussi dans une ambiance plus intimiste lors des Nördik Appart, concerts en appartements: qui aura le privilège de se retrouver en compagnie de Samba de La Muerte?

antigoneLe déroulement ? Au programme du côté jour du festival: installations, performances, workshops et masterclass. D’ailleurs cette dernière sera organisée par Antigone! Il fera plonger les plus chanceux -vous ? moi ? surtout moi !- dans son univers musical, partagera son expertise sur le remix en guise de méthodologie et partagera des astuces. L’art audiovisuel sera notamment mêlé au module via des projections. Discussions et échanges sur le thème de la relation de l’homme aux
arts numériques et à la robotique sont également au programme. Un rendez-vous au Cargö qui séduira non seulement les amateurs, mais également les professionnels de la musique électronique.

Et la nuit tombe. Mais nous ne dormirons pas.

Il fait noir. Caen s’éveille, s’étire puis frémit sous les pas fermes des festivaliers. Ils investissent progressivement le Sillon, l’Alhambra, le Dépôt, la Maison de l’Etudiant, l’Icône, le Cargö ou la Cosy Room. Focus sur cette dernière: le vendredi 23, Charles Fenckler, le nouveau talent de la techno française qui vient de rejoindre le label écossais Soma Records s’y produira. Si ça ne vous parle pas, dites-vous que son prochain EP est soutenu par Jeff Mills, Sam Paganini, Maya Jane Coles, Etapp Kyle ou encore Len Faki. Convaincus ?

Le point d’orgue de cette petite semaine endiablée sera la cérémonie de clôture le samedi au Parc des Expositions. Des têtes d’affiche internationales comme Daniel Avery, Skip&Die, Michael Mayer ou encore Boys Noize ich you ich are you– s’y produiront. La venue de Recondite et Rødhåd transformera le Parc en temple de la techno berlinoise le temps d’une soirée. Parce que l’on veut toujours plus de bpm.

Le compte à rebours est lancé.. Dépêchez-vous, il reste encore quelques places! Le lien: https://nordik.org/billetterie/

Une fois là-bas, laissez-vous également tenter par les sablés, la Balzane et l’eau de vie de la région! Mais la musique vous enivrera avant tout!

Lucie


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *